Catamaran « BAHIA »



bahia

Du type de l’école anglaise, c’est-à-dire privilégiant le confort par rapport aux performances pures.
Ses mouvements sont lents et très doux, et s’apparentent à ceux d’un monocoque de voyage de la même taille, la gite au près en moins évidemment.

Le tirant d’eau de 0,70 m lui permet l’accès pratiquement partout et, point important, à l’échouage il repose sur les deux ailerons et non sur ses coques. De plus au près, deux dérives sabres portent le T.E. à 1,50 m, et lui permettent de gagner 10° en cap.

Sa largeur de 5,00 m lui permet également de naviguer sans problème par les voies intérieures (canaux)

C’est un bateau parfaitement bien équilibré sur le plan de l’alignement des centres de voilure, de carène et de dérive : barre libre, il garde son cap à toutes les allures, sur des rails, même au portant voiles en ciseaux !
Le pilote automatique (dont on peut se passer) n’a vraiment que très peu de travail à effectuer.

Au port ou au mouillage, son immense cockpit se révèle très agréable, de même que les larges passavants et la plage avant rigide, qui offre un coin repos/détente tout à fait appréciable.

La timonerie centrale (reprise maintenant sur nombre de catamarans modernes) permet une vue d’ensemble parfaite, très utile lors des manoeuvres d’accostage. Une partie à droite du barreur sert à avoir sous la main carte, guide, jumelles à l’abri des intempéries.
Tant avec son premier propriétaire que moi-même, « Bahia » a navigué essentiellement en Méditerranée/Sud-Portugal, et Bretagne-Sud depuis 2005.

Construction : Chantier POLO Frère – La Ciotat, à l'unité conçu pour le premier et précédent propriétaire.

Très robuste et soignée.

Architecte : M. PAPPON – Toulon

Année de construction : 1983

Matériau : contreplaqué marine stratifié

Longueur HT : 11 m 20 (37')

Largeur : 5 m

HSB : 1,72 m dans la nacelle, 2 m dans les coques

Tirant d'eau : 0,70 m dérives hautes - 1 m 50 dérives basses

Déplacement : 7 t

Surface de voilure au près : 75 m2

GREEMENT et MATURE

- 1 étai (2005) – 1 bas-étai – double pataras (2005) – Galhaubans

– haubans intermédiaires – bas-haubans. Gréement dormant de 1995

- 1 mât alu à barre de flèche

- 1 bôme alu 3 prises de ris (à remplacer)

- 1 tangon de spi


VOILURE

- 1 grand'voile à 3 bandes de ris – année 2000 – tissu souple longue durée – surface 30 m2 – Voilerie Simonin

- 1 génois sur enrouleur Goiot avec bande anti-UV – année 2 000

– surface 30 m2 – voilerie Simonin

- 1 trinquette Cheret – année indéterminée – surface 15 m2

- 1 enrouleur de génois GOIOT année 2 000


MOTORISATION

- 2 moteurs YANMAR YS 12 de 12 ch chacun – environ 4 000 heures, en bon état de marche


AMENAGEMENTS

- très vaste cockpit avec à babord grand coffre/atelier/outillage, et réservoir d'eau inox 200 l. A tribord autre coffre réservoir de gas-oil 200 l.

- coffre central AR pour mouillage arrière, défenses, bouts'

- timonerie centrale surélevée avec barre à roue, capot coulissant avec bulle de veille. Coin cartes protégé intempéries.

- sur le pontage AV, 2 bailles à mouillage, plus 2 très grands coffres (pour annexe, voiles, etc…)

- nacelle centrale avec vaste place au sol, comprenant :

- meuble électricité 12 v et 220 v

- grande table à cartes avec coin bibliothèque

- banquette

- 2 couchettes coin repos avec table de nuit

- coffres sous couchettes

- coque tribord : salle d'eau/cabinet de toilette

– vaste penderie (2 vélos pliants tiennent dedans)

– une grande cabine de propriétaire avec lit double de 130 x 200

- coque babord : un coin dinette avec banquettes et table

– 1 glacière

– 1 gaz 3 feux

– évier

– vaissellier

– grand espace de rangement à l'avant, avec frigo 12V / 220 V / gaz

– ballon eau chaude.


EQUIPEMENT

- 1 Compas sur colonne SESTREL

- I convertisseur 12 V / 220 V

- 1 GPS MLR

- 1 VHF SAILOR + girouette sur antenne

- 1 pilote automatique AUTOHELM 3 000

- 1 sondeur graphique EAGLE

- I guindeau manuel GOIOT 308 + 30 m de chaîne de 10 + cablot

- 1 ancre principale FOB HP

- 1 ancre secondaire BRITANY + chaîne de 10 et câblot

- 1 compas de relèvement

- 1 paire de jumelles

- Armement de sécurité hauturier sauf survie

- 1 annexe BOMBARD AX 3

- 1 moteur HB Yamaha 2 ch (sort de révision)

- Le bateau est visible au sec en VENDEE. À Port Bourgenay.

Place de port payée jusqu’en Décembre 2012.

- en 2004, les oeuvres mortes ont été décapées, puis recouvertes d'une couche d'époxy liquide + 3 couches de polyurhétane bi-composant.

- en 2010, décapage entier du pont et des passavants (très bon état), puis restratification + primer époxy + peinture pont 2 couches

Le bateau nécessite encore des travaux de restauration, soit à effectuer soi-même si bon bricoleur constructeur amateur), soit à faire faire par chantier .
Une estimation a été effectuée le 14 Mars par un charpentier de marine pour un montant approximatif de 10 000 euros (travail bois + stratification).

En ce qui concerne les travaux à effectuer :

– une dépose, sablage et remise en peinture des moteurs, avec révision des principaux périphériques serait
nécessaire

_ reconstruction du coffre arrière (mouillage, bouts', jerricans)

_ diverses réparations sur cp + stratification, notamment sur les étraves et équipets cockpit.

_ remise en peinture cockpit, coffres et plancher

_ remise en peinture de la timonerie

_ révision et réparations petits problèmes à l'intérieur : fuite eau douce sur tuyauterie réservoir,


Le prix en l'état est de 23 000 euros (ou offre proche)

Contact a b s i r d a l@g m a i l.c o m

Télécharger le dossier de Bahia