voici mon élucubration à propos du gouvernail miracle que tout le monde semble chercher :

Deux safrans espacés d’environ la largeur de l’hélice.

Plus de découpe pour celle-ci, donc les safrans seraient moins larges et peuvent être légèrement compensés
La base (aiguillots doubles) serait une plaque partant de l’aiguillot du bas actuel. les autres seraient identiques aux actuels mais doublés.

En plus d’amméliorer et d’adoucir à la voile , le flux du moteur serait canalisé entre les deux safrans, (problème de manoeuvre avec les bi safrans “à la mode”, qui sont loin de l’hélice).

gouvernaillouis




Q’en pensent les spécialistes ???

Louis de RâSâ